Le quiet quitting, ou l’art de faire le strict minimum au travail : “L’énergie que j’investissais dans mon job, je l’investis désormais ailleurs”

“Mon travail n’est pas ma vie.” Il y a quelques mois, Mathilde*, fonctionnaire, a décidé de limiter son investissement professionnel. Après un an et demi à se donner corps et âme à son entreprise, la jeune Bruxelloise s’est vu refuser une promotion, pour un poste il a désiré. avec beaucoup d’intérêt.Ça m’a donné une grosse claque. j’ai l’impression que je ne suis pas

Profitez des nôtres offre actuelle et accédez à tous nos articles sans limites

Leave a Reply

Your email address will not be published.