Kiev annonce l’échange de 215 prisonniers militaires dont des chefs de la défense d’Azovstal

L’Ukraine annonce l’échange de 215 prisonniers militaires, dont des chefs de la défense d’Azovstal

“Nous avons réussi à libérer 215 personnes”, a déclaré à la télévision le chef de l’administration présidentielle ukrainienne Andriy Yermak. Parmi eux se trouvent les chefs de la défense de l’aciérie Azovstal dans la ville de Marioupol, symbole de la résistance à l’invasion russe.

La Russie a récupéré 55 prisonniers, dont l’ancien député Viktor Medvedtchouk, ami proche de Vladimir Poutine, accusé de haute trahison en Ukraine, a indiqué le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans son allocution quotidienne. “En échange, nous avons donné 55 personnes qui ne méritent ni regret ni sympathie”ceux qui “s’est battu contre l’Ukraine et ceux qui ont trahi l’Ukraine”il a lancé.

Dans le cadre de ce “opération planifiée de longue date”cinq commandants militaires, “super-héros”, y compris les chefs de la défense d’Azovstal, ont été transférés en Turquie, a déclaré Zelensky. Des négociations sur leur échange ont été “le plus long, le plus difficile”il ajouta.

Défenseurs d’Azovstal en Turquie

Ces personnes resteront en Turquie « en toute sécurité et dans des conditions confortables » en haut« A la fin de la guerre » mais pourront y retrouver leurs familles, en vertu d’un accord avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, selon le chef de l’Etat ukrainien.

Un total de 188 “Héros d’Azovstal et Marioupol” dont 108 militaires du régiment d’Azov ont été échangés, a-t-il dit. “Nous ferons tout pour sauver tous ceux qui sont en captivité russe”a promis M. Zelensky, selon lequel parmi les prisonniers échangés il y a des femmes enceintes.

Dix prisonniers de guerre étrangers – cinq Britanniques, deux Américains, un Marocain, un Suédois et un Croate – annoncés pour être transférés de Russie vers l’Arabie saoudite plus tôt dans la journée dans le cadre d’un échange entre Moscou et l’Ukraine par la diplomatie saoudienne, font partie de cet échange, selon à M. Zelensky. Les derniers défenseurs ukrainiens de Marioupol, retranchés dans l’immense aciérie d’Azovstal, sur la mer d’Azov, s’étaient rendus aux forces russes entre le 16 et le 20 mai, après trois mois d’intenses combats.

Leave a Reply

Your email address will not be published.