au salon du bien-être, santé rime avec magie

Le stand Healing Stones, au Salon du Bien-être et des Thérapies Bio, à Villefranche-sur-Saône (Rhône), qui s'est déroulé du 16 au 18 septembre 2022.

La visiteuse semble s’abandonner à son thérapeute en échange : les mains dans les yeux, les yeux fermés profondément, elle se permet de s’orienter vers celui qui connaît la vérité intérieure, tandis que d’un œil distrait, il regarde aller. de sandales. Femme en pleine méditation, exposante en pleine exploration : la scène résume bien la première exposition de bien-être et de thérapie bio, qui s’est déroulée du 16 au 18 septembre, à Villefranche-sur-Saône (Rhône), près de Lyon.

Lire aussi l’enquête : Cet article est réservé à nos abonnés Le sens commercial de certains héros des médecines alternatives et de la rhétorique anti-fax

Vendeurs d’eaux purifiantes originales, maîtres Reiki (art énergétique japonais), herboristes, hypnothérapeutes, porteurs de cannabis, chamans bourguignons, bracelets magiques artisanaux et jusqu’à 900€ 1er prix « Vitalité globale », payé en vingt versements : vous trouverez tout Rien, sauf la médecine scientifique, au Parc des Expositions de Caladois. « Depuis 2018-2019, il y a eu une vague de réémergence de croyances marginales, une vague amplifiée par les restrictions et le contexte inquiétant actuel », Romy Sauvier, sociologue des croyances au Centre national de la recherche scientifique explique. “Les clients changent, c’est devenu beaucoup plus petit. On voit beaucoup de nouveaux visages”L’organisateur du salon Patrice Marti confirme.

Une fois l’entrée franchie, le rugissement du quartier des affaires s’estompe dans les parfums d’encens et de cantates bouddhistes, au milieu des décorations en peau de bête et des grandes affiches. nouvelle ère. Les cabines de pierre de guérison – la thérapie par la pierre, son nom pseudo-scientifique – sont les plus populaires avec environ 4 500 visiteurs, principalement des femmes. Ambre, cyanite bleue, tourmaline… ont chacune des promesses rassurantes, comme purifier l’organisme, exprimer le stress ou encore réduire le stress. Sur l’affiche répétée au mur : “Le consommateur ne bénéficie pas du droit de rétractation pour tout achat effectué dans cette suite.”

Faux médicaments mais vrai remède

Claudine, qui est à la retraite, vient de recevoir un collier. “Je dois me faire opérer du canal carpien et dès que je l’ai tenu dans la main je me suis senti mieux. La vendeuse m’a dit que je n’avais pas besoin d’opération”dit-elle surprise. Comme beaucoup de médecines alternatives présentes à Villefranche, la thérapie par les pierres n’a pas d’efficacité médicale reconnue, mais l’auto-persuasion a un pouvoir que la science ignore.

Dans les allées, tout le monde défend l’intérêt des médecines alternatives. “En Suisse, par exemple, tout le monde va voir un hypnotiseur.”, confirme Sandra, une nounou qui a rencontré devant le stand de lecture une “aura” cosmique. Au salon du bien-être, on découvre ce que la médecine traditionnelle n’offre pas. Une alternative naturelle aux médicaments d’abord. “En le prenant, il n’a plus d’effet”Laura, une vendeuse inquiète, soupire.

Une lettre rassurante aussi. Le kakémono promet la paix intérieure : « Ancrer – Centrer – Lâcher prise. Bénéfices immédiats ». “Cela nous profite vraiment. Nous voyons le monde moins négatif, nous avons plus d’optimisme.Brille Julie, une coiffeuse de formation qui travaille à l’usine.

Enfin, les visiteurs recherchent du sens. “La médecine traditionnelle ne prend en compte que le corps. La médecine alternative permet d’appréhender la maladie dans sa globalité, à travers son message”, Virginie, éducatrice professionnelle rompue à la thermothérapie et à la médiation, y croit.

Conspiration

Quand la science est interpellée, elle cite le controversé Christian Peron, pour dénoncer les intérêts financiers de l’industrie pharmaceutique, ou pour plaisanter sur un article frauduleux publié dans la prestigieuse revue scientifique. Lancetteen mai 2020.

Lire aussi Cet article est réservé à nos abonnés Hydroxychloroquine : “The Lancet” met en garde contre la publication d’une étude dans ses colonnes

Les chuchotements antivax sont courants. “Les vaccinateurs doivent les aider”, pensa Jean-Paul La Francesca, détecteur d’os magnétisé (cicatrisé par pendule). dans “Bureau”, Il prétend avoir vu beaucoup de bardeaux dans “Droit”. Souvent l’intrigue dépasse les doses de l’homéopathie. A l’entrée du défilé, Pierre, un homme d’affaires devenu mystique, fait une introduction à “Matrice chamanique”, Composé de 180 € pour trois jours de “Sortir de l’Aura Array, créé par l’état profond à partir de zéro.”.

Parfois la rationalité disparaît complètement sous l’ésotérisme nouvelle ère. “Le vaccin est un non-sens, m’ont dit les médiums.”Joël, une autre nounou. Elle ne consulte que des voyants “En contact direct avec la source” – Une sorte de canal de la vérité divine.

récupération et dérive

Pour certains, cette spiritualité est devenue une voie de reconversion professionnelle. Claudine a découvert son don de couper le feu il y a trois ans. Au début, elle ne l’a pas accusé. “Mais depuis lors, j’ai reçu un message de plus loin me disant que cela ne peut pas être gratuit. C’est toujours un cadeau de l’univers.” Reflétant cette demande, de nombreuses terrasses proposent des formations, souvent exprimées, au sable, à l’hypnose ou encore au chamanisme. “Nous sommes dans un commerce non réglementé, avec des risques dont les visiteurs ne se rendent pas compte”regrette Pascale Duval, porte-parole de la Fédération nationale des sociétés de défense des familles et des individus victimes des collectivités.

Nul n’ignore l’existence des charlatans, mais ils ont tous juré de savoir les détecter grâce à leur intuition. D’ailleurs, il y a des visiteurs plus sceptiques, comme Magali, l’institutrice, qui accompagne son amie Virginie. « Je m’intéresse aux pierres, je fais du yoga, mais elle reste humble, Est-ce que vous le sous-estimez. Des choses comme “double feu” [sorte d’âme sœur astrale]Ça a l’air irréel, ça me fait sourire. » A ses côtés, Virginie, avec un sourire nerveux : ” Je crois que “. La coexistence de ces croyances n’est pas facile. « Chacune de ces offres est une invitation à soumissionner, Alerte Pascal Duval. C’est un premier pas vers l’irrationnel, au premier rang duquel figure le danger de tomber dans la déviation sectaire. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.