“Votre fils sous un drap…” Mort d’Antoine Alléno à 24 ans, sa mère revient sur le soir de la tragédie

Antoine Alléno avait 24 ans et était promis à un bel avenir dans l’art culinaire lorsqu’il est décédé subitement des suites d’un accident causé par un conducteur fréquent le 8 mai 2022. Son père, le chef Yannick Alléno, et sa famille tentent de se reconstruire après cet tragédie qui a bouleversé leur vie. Cela passe notamment par la volonté d’aider ceux qui ont perdu un être cher suite à un acte violent ou qui en ont été victimes. Le 20 septembre, la famille Alléno lance l’association du nom d’Antoine, tout en dévoilant une plaque commémorative à la mémoire de leur fils et frère, rue Beaupassage, à Paris. C’est là que le jeune homme dirige l’entreprise Burger père et fils. A cette occasion, les parents d’Antoine, Yannick et son ex-femme Isabel, ainsi que leur fils aîné Thomas se sont adressés aux médias. Leurs émotions vont de pair avec ce qu’ils excitent en revenant sur ce drame qu’ils ont surmonté en travaillant pour le bien.

Nous essayons de reprendre notre souffle

dans ParisienIsabelle, l’ex-femme de Yannick Alleño, revient pour découvrir la mort de son enfant. Des mots déchirants qui permettent de se rendre compte de l’horreur que traverse un parent lorsqu’il apprend le pire. “CinquièmeVous savez quand vous êtes sur les lieux que votre fils est sous un drap. Ensuite, ils vous ont mis dans un camion de pompiers. Nous vous faisons patienter. Ensuite, vous vous retrouvez à l’hôpital où on vous remet un morceau de papier avec un numéro de téléphone dessus. Nous essayons de reprendre notre souffle. Personne n’est venu nous aider. Nous sommes rentrés seuls‘, raconte la mère d’Antoine, Isabelle.

dansjournal du dimancheYannick Alleño a lui aussi décrit la scène sans trop de l’humanité qu’il a ressentie à son arrivée à l’hôpital. “On nous a remis un bout de papier, une personne de contact au cas où nous aurions besoin d’un soutien psychologique. Alors c’est tout. Même pas un verre d’eau« Seuls face à l’inimaginable, les parents d’Antoine décident alors de fonder l’association Antoine Alléno », dit-il amèrement.Les personnes affligées d’un tel drame bénéficient au moins d’une escorte digne de ce nom‘, lit-on dans Parisien. En outre, des initiatives sont envisagées pour que de telles tragédies ne se reproduisent pas ou que des leçons puissent être tirées pour elles.déplacer des policesL’as du foyer veut mettre sa mauvaise réputation pour transformer sa douleur en action positive.

C’est donc chose faite, quatre mois après le drame. Ils ont officialisé l’événement mardi, et le post Instagram du chef Alléno détaille cette démarche bouleversante, qui est «Apporter un soutien moral, psychologique et financier aux victimes de moins de 25 ans et à leurs familles et leur faire savoir qu’elles ne sont plus seules“.

Leave a Reply

Your email address will not be published.