Un livre pour comprendre l’histoire des retraites et réussir leur réforme

La retraite était au cœur du débat sur l’élection présidentielle, et la réforme à venir suscite déjà de nombreuses critiques.

Ce rejet est loin d’être nouveau. d’Alain Juppé en 1995 à Emmanuel Macron quinze ans plus tard, tous les responsables politiques qui voulaient réformer les retraites en France se sont heurtés à de très fortes résistances.

Si elles ont parfois un caractère corporatiste, ces résistances ne sont jamais isolées. Ils poussent toujours les chefs d’État et de gouvernement, les ministres et les parlementaires à faire d’importants efforts de communication et d’éducation pour tenter de gagner la bataille de l’opinion publique. Malgré cela, la retraite est toujours considérée comme une valeur sociale fondamentale et même, pour certains, un privilège qui ne peut être remis en cause.

Sondages, analyses de politologues et études sociologiques s’accordent à dire qu’indépendamment des conséquences collectives ou individuelles, sociales ou économiques, présentes ou futures, les Français restent profondément et durablement attachés au maintien des conditions de la retraite.

Cette tension française peut surprendre tant la retraite est un sujet compliqué. Aussi, pour que chacun puisse comprendre les différents mécanismes et enjeux qui s’entremêlent, Thierry Legrand-Brouais publie «Réforme des retraites, tensions françaises.

Très documenté et accessible à tous, ce livre est en parfaite adéquation avec l’actualité politique et sociale. Il permet de comprendre le rôle de l’Etat, des institutions paritaires, des organisations patronales, des confédérations syndicales, des employeurs, des travailleurs, des agents des services publics et bien entendu des retraités..

Réussir les réformes des retraites en privilégiant le dialogue social

Les temps de changement sont propices aux remises en question, mais ils demandent surtout prudence et discernement. S’il faut résister à la tentation de l’immobilisme, il est tout aussi important de ne pas se laisser entraîner dans des ruptures ou des innovations dangereuses. Les régimes de retraite ne sont pas
pas exception.

Qu’elles soient systémiques ou paramétriques, les réformes de ces régimes ne doivent pas aller jusqu’à remettre en cause le principe de solidarité. Ce principe est la pierre angulaire sur laquelle ont été créés le fonds de pension vieillesse, les pensions ouvrières et paysannes, les assurances sociales, la sécurité sociale puis les régimes complémentaires.

Thierry Legrand-Brouais souligne.

“L’évocation de la solidarité n’est ni rétrograde, ni redondante, ni même idéologique. Au contraire, il est indispensable à la conduite des politiques sociales que ces politiques permettent encore la redistribution et, par extension, la préservation des richesses ; au moins pour vivre ensemble.”

Le maintien du principe de solidarité implique la re-légitimation de la politique et, en particulier, de ses responsabilités dans la résolution des problèmes sociaux.

Le fait que les travailleurs et leurs employeurs aident leurs aînés à vieillir dans la dignité fait partie intégrante de notre modèle social. La pérennité de ce modèle et le sort de plus de dix-sept millions de retraités ne doivent pas être d’intérêt privé, mais de la nation, donc.
de la politique.

La re-légitimation du politique doit s’accompagner de la restauration de la parité

Comme beaucoup d’autres pays, la France traverse de nombreuses fractures, devant lesquelles la protection sociale est plus qu’une consolation, car elle représente l’une des dernières formes d’entraide entre générations et catégories socioprofessionnelles qui se méprisent et s’envient . de plus en plus évident.

Dans certains think tanks, il est parfois à la mode de critiquer le « clientélisme ennuyeux et coûteux d’organismes paritaires » assimilés à des « dispositifs de cogestion de l’État-providence ». De telles considérations sont trop myopes pour comprendre l’importance de l’action commune, qui mérite de rester le principe organisateur de toutes les institutions régissant la protection sociale.

De nombreuses évolutions obligent à réformer périodiquement les régimes de retraite afin que l’accumulation des déficits ne rende pas à terme ces régimes insolvables, mais les réformes doivent être menées en concertation et sans négliger les compétences des partenaires sociaux.

“Nul ne peut mener un projet de réforme contre la volonté collective, notre culture démocratique nous oblige à savoir donner tout le temps nécessaire au dialogue, à la concertation et à la communication.”

Synopsis:

L’ampleur de la mobilisation contre le projet de réforme systémique du 5 décembre 2019 a rappelé à Emmanuel Macron et aux membres du gouvernement à quel point les Français sont attachés aux conditions dans lesquelles ils peuvent prendre leur retraite.

Cependant, lorsque vient le temps de se retirer de la vie professionnelle, nos concitoyens sont exposés à des conditions différentes selon le domaine d’activité dans lequel ils ont fait carrière et les facteurs de défis auxquels ils ont été exposés. Ces différences s’expliquent par l’accumulation de législations en vigueur depuis plusieurs siècles.

Devenu une valeur sociale importante, le droit à la retraite ne peut être réformé sans un réel effort de négociation et de pédagogie.

Focus sur l’auteur Thierry Legrand-Brouais

Diplômé d’Emlyon Business School et de Sciences Po, Thierry Legrand-Brouais a occupé des postes de direction des ressources humaines dans plusieurs multinationales. Il travaille aujourd’hui pour un grand groupe industriel
câble.

Il est également conseiller prud’homal et animateur Cercle &
gestionnaire de magazines
.

En 2019, il a déjà publié « Formation professionnelle. comment en sommes-nous arrivés là ?” (ediliver).

Avec “Réforme des retraites, tension française” (L’Harmattan), il invite aujourd’hui à ne pas se précipiter et à ne pas engager une réforme qui se limitera à la simple voie d’abaisser l’âge de départ. Au contraire, elle nécessite une large concertation et, en particulier, une réflexion approfondie sur le travail des seniors.

Informations utiles

“Réforme des retraites, tensions françaises” par Thierry Legrand-Brouis.

  • Editeur : L’Harmattan
  • Date de parution : 14 avril 2022
  • Taille : 13,5 x 21,5 cm
  • 230pages
  • ISBN : 978-2-14-025329-4
  • EAN13 : 9782140253294
  • EAN PDF : 9782140253300
  • Prix ​​: 23,50 € papier – 17,99 € numérique

Sommaire:

Dictionnaire:

Préface:

Chapitre I – De la caisse d’invalidité des marins à l’assurance sociale

  • Les retraites de l’ancien régime
  • Retraites dans la Révolution et l’Empire
  • La restauration remonte au début du XXe siècle
  • Rentes ouvrières et paysannes
  • Sécurité sociale et MSA

Chapitre II – Sécurité Sociale, Régimes Spéciaux et Régimes Autonomes

  • L’avènement de l’État-providence
  • Sécurité sociale
  • Nouveaux régimes spéciaux
  • Forfaits autonomes

Chapitre III – Élaboration de régimes supplémentaires

  • AGIRC :
  • ARCO :
  • Généralisation des retraites complémentaires

Chapitre IV – Retraite anticipée, pauvreté et chômage

  • Retraite anticipée et lutte contre la pauvreté des personnes âgées
  • prendre sa retraite à soixante ans

Chapitre V – Le Grand Boom et les premières réformes paramétriques

  • Augmenter la durée de mise en œuvre du régime général
  • La loi de Madeleine et les retraites des indépendants
  • La Corne:
  • Fonds de réserve pour les pensions

Chapitre VI – Réformes des retraites de la fonction publique et des régimes spéciaux

  • Prolongation de la période de mise en œuvre du service public
  • Fonds National du Régime Social des Travailleurs Indépendants
  • Prolongation de la période de cotisation dans les régimes spéciaux

Chapitre VII – Retraite à soixante ans

  • Retraite à soixante-deux ans
  • Du contrat de procréation au compte de prévention des précarités
  • Le scandale RSI

Chapitre VIII – Prétendant d’un schéma universel

  • Un peuple au bord de la dépression nerveuse
  • Fusion de l’AGIRC et de l’ARRCO
  • Projet de plan général

Conclusion

Bibliographie


Leave a Reply

Your email address will not be published.