ce conflit est un « retour à l’âge des impérialismes et des colonies », déclare Emmanuel Macron devant l’ONU

Les référendums d’autodétermination prévus par les autorités pro-russes dans les territoires ukrainiens occupés n’ont pas “pas d’existence légale” et ne sera pas reconnu par la communauté internationale, a affirmé mardi Emmanuel Macron, avant de s’exprimer à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies.

« Aujourd’hui, nous devons faire un choix simple : celui de la guerre ou de la paix. Le 24 février, la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, a brisé notre sécurité collective par un acte d’agression, d’invasion et d’annexion. La Russie a décidé, ce faisant, d’ouvrir la voie à d’autres guerres d’annexion, aujourd’hui en Europe, mais peut-être demain en Asie, en Afrique ou en Amérique latine.a déclaré le président de la République.

« Ce à quoi nous assistons depuis le 24 février, c’est un retour à l’ère de l’impérialisme et des colonies. La France s’y refuse et cherchera obstinément la paix.a affirmé le président français, assumant prôner la “poursuite du dialogue avec la Russie”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.