EN DIRECT – Bayou mis en cause par Rousseau : EELV assure “poursuivre son travail d’enquête”

16h26 Bayou interrogé par Rousseau : EELV assure “poursuivre son travail d’enquête” Invitée de France 5 lundi soir, Sandrine Rousseau a révélé avoir reçu l’ex-compagne de Julien Bayou, qui accuse ce dernier de violences. La députée écologiste a parlé avec vivacité des “comportements susceptibles de briser la santé morale des femmes”. “La cellule d’enquête et de sanction sur le harcèlement et les violences sexuelles et sexistes d’EELV a été saisie en juillet 2022 pour un signalement sur Julien Bayou”, confirme de son côté le parti dans un communiqué. “Hier, plusieurs personnes s’inquiétaient publiquement de la lenteur de l’enquête et d’une éventuelle influence politique sur cette cellule”, poursuit alors le texte, avant d’assurer que “la cellule doit poursuivre son travail en toute indépendance et sérénité”. “Lorsque (les conclusions) seront portées à notre connaissance, EELV suivra les recommandations de la cellule”, assure enfin le parti. 14:02 Les députés LFI formés jeudi sur la “prévention des violences sexuelles et sexuelles” Lors d’une conférence de presse un peu plus tôt, Danièle Obono a souligné que les députés LFI suivront une formation “obligatoire” sur les violences sexuelles et sexuelles lors de leurs journées parlementaires prévues jeudi et vendredi pour préparer la rentrée au parlement. Cette formation sera dispensée par le groupe Egae fondé par Caroline de Haas. 12:58 Après ses révélations en direct sur Julien Bayou, Sandrine Rousseau répond aux critiques Invitée de France 5 ce lundi, Sandrine Rousseau a révélé qu’elle recevait l’ex-petite amie de Julien Bayou, qui l’accuse de violences. La députée écologiste a parlé avec vivacité des “comportements susceptibles de briser la santé morale des femmes”. Une méthode qui pose question : “Si tout cela avait été publié comme l’a fait Sandrine Rousseau, j’en doute”, a par exemple déclaré Fabien Roussel à BFMTV/RMC ce mardi. Dans un tweet, Sandrine Rousseau répond aux critiques de cette méthode : “Si vous pensez que le problème vient de tel ou tel mot féministe plutôt que des personnes qui pratiquent la violence et du système qui l’accueille, vous faites partie du problème”, elle a écrit. 12h27 “Pas excessivement” : Borne juge “choquant” les propos de Mélenchon défendant Quatennens Elisabeth Borne a réagi au tweet de Jean-Luc Mélenchon réagissant au communiqué de presse d’Adrien Quatennens. “C’est évidemment extrêmement choquant pour quelqu’un qui banalise la violence dans la famille. Nous n’exagérons pas”, a jugé le premier ministre. L’ancien candidat à la présidentielle a dénoncé sur son compte Twitter “des méchancetés policières” et du “voyeurisme médiatique” à l’encontre d’Adrien Quatennens. Le représentant du Nord a reconnu dans un communiqué avoir giflé sa femme, avec qui il est en instance de divorce. “Je salue sa dignité et son courage. Je lui dis ma confiance et mon affection”, a ajouté Jean-Luc Mélenchon, avant de préciser ses propos dans un tweet de suivi. 11h41 “Nous sommes des personnes, pas des machines” : Autain reconnaît “la tâche très difficile” de LFI avant l’affaire Quatennens Après avoir critiqué la gestion des révélations d’Adrien Quatenne, qui a expliqué avoir “giflé” sa femme, Clémentine Autain reconnaît les difficultés de la France insoumise. “Nous sommes des personnes, pas des machines”, a déclaré le député LFI lors d’une conférence de presse ce matin. L’élu de Seine-Saint-Denis a alors évoqué une tâche très difficile”, reconnaissant “un problème extrêmement complexe”. “Personne n’a hésité, pour qu’Adrien Quatennens ne recule pas”, a encore assuré Clémentine Autain. 11h15″ Une gifle au visage. n’est jamais justifié” : l’avocate d’Adrien Quatennens reconnaît une “faute” L’avocate Jade Dousselin revient sur les faits reprochés à son client, Adrien Quatennens. “Une gifle n’est jamais justifiée, c’est un acte répréhensible”, explique-t-elle sur BFMTV 11 h 11 “Ce n’est pas ce que c’est” : pour son avocat, Adrien Quatennens “regrette” la gifle donnée à sa femme sa femme. » Ceci. un geste, il le regrette mais ce n’est pas ce que c’est”, assure Jade Dousselin à BFMTV. :07 Adrien Quatennens “a voulu donner l’exemple” en s’expliquant, défend son avocate Jade Dousselin, avocate d’Adrien Quatennens, analyse la presse 11h04 L’avocat d’Adrien Quatennens “espère” que le député va bientôt entendu par la justice Après les propos d’Adrien Quatennens, le parquet de Lille a ouvert une enquête pour “violences sur femme”. Son avocate Jade Dousselin réagit sur BFMTV. “Il n’a pas été entendu. A ce stade, le procureur n’a pas lancé d’audience et on espère”, explique-t-elle. “Dans le communiqué, il n’y a pas tous les éléments car on réserve des éléments au procureur”, promeut encore son avocat. 10h53 Adrien Quatennens : Pour Raquel Garrido, “c’est aux électeurs de donner les mandats et, le cas échéant, de les reprendre” Adrien Quatennens doit-il se retirer de ses fonctions de député du Nord ? “Cette question de savoir qui peut siéger à l’Assemblée nationale , apparaît périodiquement pour les électeurs”, répond Raquel Garrido, une élue insoumise de Seine-Saint-Denis. “C’est aux électeurs de donner les mandats et le cas échéant de les reprendre”, ajoute-t-elle. “C’est un espace politique ça doit se comprendre. Un espace de souveraineté qu’il ne faut pas confondre avec d’autres espaces, par exemple l’espace judiciaire. [où] nous définissons la vérité judiciaire”, a également déclaré l’avocat. Et de poursuivre : « La violence volontaire est un crime. Mais pour pouvoir dire que ces faits sont un crime, il y a une procédure pénale. Je veux l’état de droit, adversaire. Je ne suis pas une grande adepte de l’auto-culpabilité en général.” 10h39 Julien Bayou : Sandra Regol assure qu’il n’y aura pas de “traitement de faveur” L’ex-petite amie de Julien Bayou a saisi la commission interne du parti spécialisée dans les délits sexistes et sexistes La représentante Sandrine Rousseau dit avoir reçu ce dernier et évoque “des comportements qui brisent probablement la santé morale des femmes”. Interrogée sur BFMTV, Sandra Regol, assure qu’il n’y a pas de “double poids, deux normes chez les écologistes”. traitement de faveur quelle que soit la population », insiste-t-elle. “Julien Bayou comme toute personne mise en cause dans ce type d’affaire seront entendus dans une logique inverse. Avant cela, la cellule mène une enquête, avec d’autres personnes qui ont pu voir et témoigner ou non des faits.”, a indiqué le représentant du Bas-Rhin. Cependant, Julien Bayou n’a pas annoncé qu’il prendrait sa retraite. de ses fonctions de député de Paris ou encore de secrétaire national des écologistes.” Vous remarquerez que Julien Bayou n’est pas très présent dans les médias. C’est aussi une forme d’indentation. Peut-être qu’un jour il faudra qu’il soit plus officiel et efficace”, répond Sandra Regol. 10h23 Adrien Quatennens : pour Sandra Regol, “la logique voudrait qu’il se retire de toutes ses fonctions” Sandra Regol, représentante écologiste du Bas-Rhin s’est exprimé sur le cas d’Adrien Quatennens sur BFMTV. “Je pense que la logique voudrait qu’il démissionne de toutes ses fonctions. Ceci est souvent demandé par les écologistes à des fins de recherche. Ça permet des débats plus sereins que si la personne en question reste là”, a-t-elle expliqué. Et d’insister : “Quand une femme parle, on l’entend, on l’écoute, on croit”. Cécile Quatennens, épouse du député insoumis. a déposé une main courante contre elle en raison de violences conjugales.Dimanche, le parquet de Lille a ouvert une enquête pour “violences conjugales”.Adrien Quatennens a annoncé dans un communiqué qu’il se “retirait” de ses fonctions de coordinateur de la France insoumise., mais 10 h 18 Violences faites aux femmes : le chef d’EELV Julien Bayou mis dans le cas de Sandrine Rousseau L’ex-compagnon de Julien Bayou a saisi le comité interne du parti spécialisé dans les violences La députée Sandrine Rousseau dit avoir reçu ce dernier et évoque “des comportements qui brisent probablement la santé morale des femmes”. On vous explique tout dans cet article. 10h13. Violences conjugales : Adrien Quatennens a-t-il encore un avenir politique ? Po er son retrait des fonctions de coordinateur de la France insoumise, le député que certains imaginaient succéder à Jean-Luc Mélenchon, est dans la tourmente. La question de son retrait temporaire du groupe français insoumise se pose, et pourrait être annoncée lors de la conférence de presse de Mathilde Panot ce matin. On résume tout ici. 10h11 “Ses paroles, pas les miennes” : Autain prend ses distances avec Mélenchon sur le dossier Quatennens “Ce sont ses paroles, pas les miennes”, déclare la députée insoumise Clémentine Autain dans Le Parisien ce mardi après que Jean-Luc Mélenchon a salué le “courage “. » et « dignité » d’Adrien Quatennens ce dimanche. Le représentant du Nord a bien annoncé dans un communiqué le jour même se mettre « à la retraite » de sa fonction de coordinateur de la France insoumise alors qu’il est visé par la palme de sa femme, Céline Quatennens pour faits de violence. Une enquête a été ouverte lundi contre la députée du Nord par le parquet de Lille pour “violences conjugales”. et à toutes les femmes qui subissent des violences”, explique Clémentine Autain, préférant se référer au communiqué de la France insoumise (LFI), plutôt qu’aux propos de Jean-Luc Mélenchon.

Leave a Reply

Your email address will not be published.