la balustrade qui vise Adrien Quatennens est gênante au sein des Nupes

Quand les Nupes veulent se montrer – en partie – unis en annonçant la date d’une grande marche contre la flambée des prix le 16 octobre, la situation privée d’Adrien Quatennens s’effondre en coulisses. Article écrit par Publié le 17/09/2022 11:51 Mis à jour le 17/09/2022 13:02 Temps de lecture : 1 min. Depuis les révélations mardi 13 septembre d’une pique de violences conjugales visant la coordonnatrice nationale de LFI, les rebelles se sont murés dans le silence. Leurs téléphones sont sur messagerie vocale; l’un des rares députés à partir affirme avoir eu de nombreuses réunions l’empêchant de réfléchir à la question. Personne ne bouge, ni dans les médias ni en dehors du micro. “Il n’y a rien. Pas un bruit, pas un bruit”, témoigne un écologiste qui voit ses collègues insoumis éluder la question dans les couloirs de l’Assemblée. Gêne même au sein de son groupe : “On a une forme de tétanie chez les Verts, on regarde tous nos pompes”, a-t-il dit. “C’est le black-out”, le noir complet, renchérit un leader socialiste. Pour lui, La France insoumise doit rapidement se positionner : suspendre provisoirement Adrien Quatennens le temps de la procédure. Le PS entend faire monter la pression. “Il ne nous est pas impossible de communiquer ce week-end”, a déclaré ce cadre du parti. Idem du côté de La France insoumise : la présidente du groupe à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, doit s’exprimer prochainement sur le sujet, estime un député. Partager : Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager par e-mail Partager le lien

Leave a Reply

Your email address will not be published.