cinq romans prophétiques sur le réchauffement climatique

Des romanciers comme Doris Lessing ou J. J Ballard, ont prédit pendant des décennies le scénario dystopique d’une planète où l’eau est rare. Notre choix.

Terme: cli-fi pour “Fiction climatique” utilisé aujourd’hui pour qualifier les romans dépeignant le réchauffement climatique. Ainsi, particulièrement en cette rentrée littéraire.Et la forêt brûlera sous nos pieds (éd. Autrement), où l’écrivain suédois Jens Liljestrand dépeint un incendie géant dans les forêts suédoises. Il y a soixante ans, certains auteurs de science-fiction imaginaient les conséquences du changement climatique.

“Sécheresse”, J.G. Ballard (1964)

C’est plus une série d’images qu’un roman d’intrigue. Pour son quatrième tome quatre apocalypses, Le britannique JG Ballard (1930-2009) a écrit entre 1961 et 1966 Un monde sans eau. Il n’a pas plu depuis des mois. Le sable envahit tout, les rivières se couvrent d’îles, la mer a cessé de s’évaporer, et les plages se remplissent de cadavres… La plume surréaliste de Ballard fait des images sensibles qui évoquent l’univers de Chirico. Plus que la survie, thème fréquent des récits post-apocalyptiques, il dépeint la souffrance du monde ; Sécheresse Lit moins un cri d’alarme qu’une prophétie de poète visionnaire.
► : Traduit de l’anglais par Michel Pagel, éd. Folio-SF

  • paiement sécurisé
  • Aucun engagement
  • Désabonnement simple

Leave a Reply

Your email address will not be published.